La méthode « Estimative Index » : des nutriments à volonté

Auteur

Gilles

Date

avril 08, 2014

La méthode "Estimative Index" : des nutriments à volonté | PlantedBox

Quel est le secret d’un magnifique aquarium planté en bonne santé ? Une bonne fertilisation combinée avec un apport suffisant de carbone (CO2), un éclairage équilibré et une bonne circulation de l’eau. Il y a du travail donc, mais déjà, le kit pour engrais maison, basé sur la méthode « Estimative Index », vous donne un bon coup de main pour la fertilisation de votre aquarium.

Le principe de la méthode « Estimative Index » est en fait très simple : vous ajoutez des nutriments à votre aquarium jusqu’à ce qu’ils soient en excès. De cette manière, vous avez la certitude que vos plantes d’aquarium n’ont jamais de carence et qu’elles peuvent pousser de manière optimale. Elles ont des nutriments à volonté, et croyez-moi, elles adorent ça.

La méthode Estimative Index : basée sur un modèle américain

La méthode Estimative Index (EI) a été développée par Tom Barr, un professeur de biologie dans une université américaine spécialisée en biologie et botanique aquatiques.

L’EI est une méthode d’estimation. Comme vous ajoutez une quantité déterminée mais largement suffisante d’engrais à l’eau de l’aquarium, il n’est plus nécessaire d’utiliser des kits testeurs. Pourquoi ? Parce que la plupart des tests commerciaux sont très peu fiables. Vous l’avez probablement déjà remarqué : le test de la marque A donne un autre résultat que celui de la marque B, ou vous devez carrément deviner la couleur que vous êtes censé voir.

Il ne s’agit donc pas vraiment de mesurer, mais plutôt de deviner. Le danger, donc, c’est que vous tirez facilement des conclusions incorrectes et que vous allez alors ajouter des quantités incorrectes d’engrais, qui ne correspondent pas aux besoins de vos plantes. Et en plus, avec les testeurs, vous ne passez à l’action que lorsqu’il est trop tard, puisque lorsque vous observez la carence en nutriments, les plantes en souffrent déjà.

Estimative Index
Cet aquarium utilise la méthode « Estimative Index ». Source : Tom Barr

Selon Tom Barr, la plupart des aquariophiles sont trop préoccupés par l’éclairage et n’accordent pas assez d’attention à un bon apport de CO2 et une bonne fertilisation. La majorité des problèmes d’algues dans les aquariums sont causés par une mauvaise croissance des plantes, elle-même causée par des carences en nutriments.

La fertilisation Estimative Index offre donc une solution à ce problème puisque les nutriments sont ajoutés en léger excès et qu’ils ne manquent donc jamais.

Comment appliquer la méthode Estimative Index

Comment allez-vous appliquer l’EI à votre propre aquarium ? C’est assez simple : il suffit d’ajouter de l’engrais une fois par jour ou deux à trois fois par semaine. Pour les aquariums peu éclairés ou contenant peu de plantes, vous pouvez même ajouter de l’engrais une fois par semaine.

Les engrais que vous ajoutez se divisent en deux grands groupes. D’une part, vous avez les micro-éléments (oligo-éléments) tels que le fer, le magnésium, le manganèse… Et d’autre part, vous avez les macro-éléments tels que l’azote, le phosphore et le potassium.

Les valeurs indicatives minimales et maximales que vous pouvez ajouter à votre aquarium sont les suivantes :

  • Nitrate (pour l’azote) : 10 à 30 ppm
  • Phosphate (pour le phosphore) : 1 à 3 ppm
  • Potassium : 10 à 30 ppm
  • Fer & oligo-éléments : 0,5 à 1 ppm

Pour les oligo-éléments, on se base sur la quantité de fer présente dans la solution, mais on peut toujours ajouter du fer supplémentaire avec l’engrais pour plantes d’aquarium « Ferro ». La quantité exacte à ajouter pour arriver aux valeurs en ppm ci-dessus est indiquée sur la bouteille, du moins avec les produits PlantedBox.

Si vous préparez vous-même votre solution mère, vous pouvez vous aider d’un calculateur ou, dans le cas de PlantedBox, de la cuillère doseuse fournie. Si par exemple vous voulez atteindre une valeur de 10 ppm dans un aquarium de 100 litres, et cela avec 10 ml de KNO3, le calculateur vous dira combien de grammes de poudre vous devez ajouter à votre bouteille. Si vous utilisez les engrais PlantedBox, vous lisez à l’arrière de l’emballage combien de cuillères vous devez ajouter à votre bouteille pour un dosage correct, tout simplement.

Le 7ème jour, vous faites un bon renouvellement de l’eau, idéalement 50% de l’eau. Cela permet de limiter la concentration des nutriments dans votre aquarium. Si par exemple vous dosez 20 ppm de nitrate et que vous changez 50% de l’eau toutes les semaines, vous ne pourrez jamais avoir plus de 40 ppm de nitrate. D’ailleurs, cette limite maximale n’est atteinte que si vos plantes n’absorbent aucun nutriment. Donc en réalité, cette limite est beaucoup plus faible puisque les plantes prennent toujours un peu de nutriments, surtout si elles sont en bonne santé.

De Estimative Index: goed voor je aquariumplanten
Plantes et poissons en bonne santé grâce à la méthode « Estimative Index »

Une deuxième fonction du renouvellement de l’eau, c’est d’éliminer les nombreux déchets produits par les plantes. Comme l’Estimative Index fait qu’elles poussent plus vite, elles vont aussi créer davantage de déchets. Si ces déchets restent dans l’eau trop longtemps, ils vont pourrir et produire des substances, dont l’ammonium, causant la prolifération des algues. Si vous changez l’eau régulièrement, vous diminuez donc les risques d’algues. Et en plus, avec l’eau du robinet, vous apportez à votre aquarium plein de nouveaux minéraux et de CO2, ce qui fera bien plaisir à vos plantes.

Vous avez un très gros aquarium et changer 50% de l’eau n’est pas une mince affaire ? Pas de problème car avec l’Estimative Index, il est aussi possible de moins renouveler l’eau, il suffit alors d’ajouter moins d’engrais. Par exemple, si maintenant vous ajoutez 30 ppm de nitrate et que vous changez 50% de l’eau, et que vous voulez vous mettre à changer 25% de l’eau au lieu de 50%, il suffit alors d’ajouter 15 ppm de nitrate. Vous obtiendrez ainsi la même limite maximale que dans l’exemple ci-dessus.

La méthode « Estimative Index » cause-t-elle l’apparition des algues ?

De nombreux aquariophiles ont peur que les grandes quantités de nutriments de l’Estimative Index causent l’apparition des algues. Cette peur n’est pas bien fondée. Regardez les photos, ce sont des bacs avec des quantités encore plus importantes que celles décrites dans cet article, et pourtant : aucune algue à l’horizon.

Comment est-ce possible ? Cela est dû au fait que les produits que nous utilisons pour la méthode EI sont des engrais inorganiques. Puisque ces produits sont déjà les produits finaux du processus de décomposition, il ne se décomposent pas et ils ne donnent donc pas de substances causant la prolifération des algues.

L’idée selon laquelle les nitrates et phosphates causent l’apparition des algues dans les aquariums vient en fait du temps où on fertilisait avec de la nourriture pour poissons. Cette nourriture se décomposait dans l’aquarium en nitrates et phosphates par le biais des bactéries. Et ce processus de décomposition causait la formation de substances, telles que l’ammonium, qui causaient en effet l’apparition des algues. Et malheureusement, on a fait le lien entre les nitrates/phosphates et les algues, au lieu de faire le lien entre l’ammonium et les algues. Avec les engrais actuels, ce problème n’appartient qu’au passé.

Une autre cause de cette idée reçue, c’est le fait qu’une forte concentration de nitrates et de phosphates mène à une plus forte demande en CO2 (Gerloff, 1966). Si vos plantes manquent de CO2 et que vous ajoutez des nitrates et phosphates supplémentaires, la demande en CO2 sera encore plus forte et le manque encore plus important. La conséquence : vous voyez davantage d’algues et vous faites un lien avec les nutriments supplémentaires. Ce n’est pas correct, puisque la cause directe des algues est la carence en CO2 ; les engrais ont seulement révélé le problème. Dans un tel cas, vous devez vous pencher sur l’ajout de CO2 et vous ne devez surtout pas diminuer l’ajout de nitrates et phosphates, pour ne pas causer une autre carence.

Si vous voulez un aquarium planté qui a vraiment la forme, vous devez davantage vous concentrer sur la santé de vos plantes que sur le contrôle des algues. Si les plantes de votre aquarium vivent dans des conditions idéales avec suffisamment de CO2 et beaucoup de nutriments, vous n’aurez quasiment pas d’algues. Si vous travaillez de manière préventive et que vous limitez la fertilisation par peur d’avoir des algues, vous aurez un risque beaucoup plus élevé de carences et, par conséquent, de prolifération des algues. Et après un certain temps, votre aquarium tombe dans un dangereux cercle vicieux.

En bref : nourrissez bien vos plantes pour qu’elles puissent s’épanouir et vous n’aurez pas de problèmes d’algues.

La méthode « Estimative Index » est-elle inoffensive pour les poissons ?

Une autre remarque qu’on entend souvent, c’est que la fertilisation EI est mauvaise pour la santé des poissons et des crevettes. Cependant, les recherches académiques de Camargo (2005) montrent que les nitrates ne commencent à être nocifs que dans des concentrations très élevées, bien plus élevées que celles obtenues avec les dosages de l’Estimative Index. Pour vous donner un exemple : l’article scientifique de Camargo dit que la larve du Pimephales promelas (méné à grosse tête originaire du continent américain mais qu’on trouve maintenant dans les eaux douces européennes) a une limite toxicologique de 358 milligrammes de N (dans NO3) par litre.

La masse moléculaire de N est de 14 g/mol alors que celle de NO3 est de 62 g/mol. Cela veut dire qu’il faut multiplier 358 par 4,4 pour arriver à la limite toxicologique en milligrammes par litre, ou ppm, de NO3. Le niveau critique pour cette espèce est donc de 1575 ppm ! Et c’est donc énorme, comparé aux 30 ppm de l’Estimative Index.

Chaque espèce de poisson a sa propre limite critique en ce qui concerne les nitrates, mais l’article de Marco et al. (1999) indique que 90 mg/l N-NO3 est une “quantité recommandée de nitrate pour les poissons d’eau chaude”. Et si on fait le calcul, cela correspond à 396 ppm

Pour les autres substances, c’est plus compliqué parce que les recherches scientifiques sont soit inexistantes, soit difficiles à comparer dans le contexte de l’aquariophilie. Pour la toxicité des phosphates, par exemple, il y a bien eu des recherches scientifiques, mais celles-ci ont été menées dans des lacs européens, des biotopes complètement différents de nos aquariums densément plantés.

Pour une grande partie de nos engrais, on se fie donc à la pratique, et la pratique nous montre que les concentrations que nous utilisons conviennent très bien aux poissons. Et en plus, il s’avère que même les poissons sensibles tels que les sturisomas et les discus se reproduisent très bien dans ces aquariums fertilisés selon la méthode Estimative Index. Les photos de cet article en sont la preuve.

Encore quelques remarques

La fertilisation Estimative Index, bien qu’elle soit un outil efficace, n’est pas un produit miracle vous permettant à lui seul de métamorphoser votre aquarium en une jungle luxuriante.

Il y a d’autres facteurs qui jouent un rôle important dans la santé de vos plantes. Prenez par exemple l’éclairage, la filtration, la circulation de l’eau et le CO2. Le CO2 en particulier est un point sensible pour les aquariophiles. Si le CO2 de votre aquarium n’est pas optimal, la fertilisation Estimative Index ne sera pas la solution à elle-seule et vos plantes continueront de pousser mal. La solution est alors d’augmenter l’ajout de CO2 tout en continuant de fertiliser selon la méthode Estimative Index.

Dans de telles situations, l’Estimative Index est idéal pour rechercher la cause de vos problèmes. En effet, si vos plantes poussent mal et que vous soupçonnez que cela pourrait venir d’un manque de nutriments, l’EI vous permet d’exclure du problème l’azote, le phosphore, le potassium et les oligo-éléments. Il reste alors le CO2, l’éclairage et la circulation de l’eau/filtration.

Vous avez des questions ? N’hésitez à me le faire savoir ci-dessous !

[kkstarratings]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ontvang als eerste een mail Helaas, dit product is momenteel niet in stock! Voeg hieronder je e-mailadres toe en je ontvangt van mij een mailtje van zodra het terug in stock is.
E-mail